Accueil Être plus zen Changer de vie: Comment créer le renouveau
Changer de vie Minnie

Changer de vie: Comment créer le renouveau

1 commentaire

Minnie est propriétaire de son entreprise La Conscience en soi: elle y exerce son travail de coach de vie, en plus d’animer des rituels, des méditations et des programmes de réalisation de soi.

Minnie Richardson, c’est aussi mon amie; une toute nouvelle amie, que j’ai connue l’année passée et avec qui j’ai immédiatement cliqué. Vous avez sûrement déjà vécu ça: vous rencontrez une personne intéressante, vous jasez un peu, le contact est vraiment bon, et vous vous dites en partant “hum, c’était pas mal le fun comme jase…j’aimerais vraiment ça la connaître un peu plus, elle”.

C’est ce qui m’est arrivé avec Minnie! Or, un océan nous sépare, car Minnie habite en France depuis près de 2 ans, où elle y exerce son métier. Elle est arrivée là après avoir fait le “Grand Saut” et avoir tout quitté ici au Québec, pour se lancer tête première dans cette nouvelle vie.  Je vous raconte d’ailleurs son histoire, qui est très inspirante, car Minnie est une “oseuse” qui a appris à cheminer avec ses peurs, pour façonner son nouveau chemin.

Changer de vie, un peu ou beaucoup à la fois

On rêve toutes un peu de changer de vie, parfois, non? Si ce n’est pas changer toute notre vie, c’est peut-être certains petits volets, qu’on voudrait dépoussiérer un brin!

Dans cette deuxième entrevue avec Minnie, on explore ensemble le thème du changement… car en plus d’avoir provoqué un beau gros changement sur son propre chemin de vie,  Minnie accompagne aussi plusieurs femmes  grâce au coaching de vie, et elle les guide dans de petits, moyens et grands changements de vie. Le changement, elle connaît ça!


volks van voyage

Minnie, quelle est ta vision du changement: Comment peut-on changer, ou comment ose-t-on changer?

Minnie: D’abord, je pars de la prémisse que chaque élément de notre vie extérieure (notre travail, nos relations, les situations de vie) est un reflet ce que l’on porte intérieurement. Quand les choses roulent dans notre vie, on aime bien entendre cela: ça nous réconforte dans nos choix! Mais quand on est moins bien, ça peut être difficile d’accepter cette réalité. Cependant, c’est une clé pour pouvoir avancer dans la vie: prendre la responsabilité de ce que l’on a créé dans sa vie de façon consciente et inconsciente.

Je crois également que chaque personne, situation et expérience dans notre vie est placée là pour une raison et a quelque chose à nous enseigner. Comme on dit, le hasard n’existe pas! On a intérêt, donc, à se mettre en mode écoute et en mode curiosité pour être à l’affût de ce qui est réellement en jeu.

Dirais-tu que c’est ce qui se passe à l’intérieur de nous qui est moteur de changement, dans ce cas?

Minnie: Quand on prend le temps d’y prêter notre attention et d’être ouvert aux messages de la Vie, de notre vie, on accélère le processus de transformation. C’est comme si on dit un grand Oui au processus. De cette manière, on arrête également d’être en résistance à ce que la Vie met sur notre chemin – ce qui est majeur, en passant! – et du coup, il y a plus d’harmonie et de paix intérieure qui s’installent, même si on n’a pas encore entamé les changements désirés.

Pour moi, se transformer en conscience implique en quelque part de danser avec soi et avec la vie, sachant que le chemin est tout aussi sacré et important que la destination qu’on se fixe.

Lorsqu’on a envie d’un « changement de vie », une envie forte de changer quelque chose de majeur à notre vie, il y a un déséquilibre qui s’exprime?

Minnie: Habituellement on a envie de changer quelque chose parce qu’on n’est plus bien avec le statut quo actuel: quelque chose grince, coince ou nous met mal à l’aise. On est prête pour un renouveau. On peut l’appeler déséquilibre ou nœud ou autre chose encore, mais à la base il y a un inconfort qui se fait sentir suffisamment pour qu’on y prête attention et pour que l’on passe à l’action pour se sentir mieux.

Mais il y a aussi d’autres sortes de situations qui mènent au changement. Il m’arrive de travailler avec des clientes qui ont déjà une très belle vie, mais qui souhaitent qu’elle soit encore plus belle, plus pétillante, plus harmonieuse. Parce qu’elles savent qu’elles le méritent et que c’est possible. Alors là, on ne parle pas forcément de déséquilibre, mais d’un désir ardent de ne vivre que le mieux, du mieux du mieux!

Tout part de soi et de l’état intérieur qu’on porte en nous, tous les jours, que j’appelle la Conscience en soi. Cela a une grande influence sur ce qu’on vit au quotidien et sur les résultats qu’on peut obtenir.

Pour moi, donc, changer sa vie implique en premier lieu d’amener son attention et sa conscience à son monde intérieur – sa Conscience en soi – afin de l’observer, de mieux le comprendre et de commencer à sentir comment agir dessus. Plus on s’observe, plus on découvre des couches et des sous-couches de notre être et c’est sans fin! Il y aura toujours quelque chose d’autre à libérer, ou exprimer, ou pardonner ou transformer.

C’est parfois difficile, ou exigeant,  d’aller à la rencontre de soi de cette façon, non?

 Minnie: Oui, cela prend du courage. Mais, il faut oser. Même si cela implique de rencontrer des parties de nous que nous avons peut-être longtemps fuies. Même si le processus de changement peut être déstabilisant et inconfortable par moments. Car, c’est aussi enivrant de voir et de sentir les changements s’opérer!  

Les étapes pour s’y rendre sont simples et accessibles: il suffit de s’y investir pleinement et de trouver sa façon d’avancer. C’est ce que je démontre à mes clients, dans les accompagnements en coaching que je propose, que ce soit en individuel, en groupe ou sur le web.

Dans un autre entretien que nous avions fait ensemble l’an dernier, tu me parlais de l’importance d’apprendre à cheminer avec ses peurs (cliquez ici pour en savoir plus). Lorsqu’on réussit à faire cela, on trouve quoi? 

Minnie: Quand on parle de vouloir changer des choses dans notre vie, les peurs ne sont jamais très loin. Car qui dit changement dit sortir de sa zone de confort, sortir du connu pour se lancer dans….. on ne sait pas quoi!

Et cet inconnu a le don d’éveiller les peurs, les doutes et les insécurités en nous. Tout ça était déjà là, remarque, mais le changement ne fait que l’accentuer.


Alors quand les gens s’engagent dans un chemin de conscience avec sincérité, quand ils acceptent de faire ami avec les peurs inévitables, tout est possible et les changements peuvent arriver assez rapidement.

Je crois que ce cheminement amène globalement une plus grande ouverture à soi et envers les autres, envers la vie. En étant plus à l’écoute de son intuition, on trouve aussi la confiance de s’affirmer avec plus de justesse et la joie de se réaliser pleinement, ancré au centre de soi-même. On est au volant de sa vie, ni plus ni moins!

Et de là, de cette nouvelle Conscience en soi, découlera tout naturellement de petits et de grands changements dans notre vie.

Minnie, parles-moi un peu de ton approche en coaching , qu’est-ce que tu offres aux gens?

Minnie: Il y a trois axes principaux dans mon travail:

  • l’accompagnement en coaching
  • les rituels au féminin
  • et les méditations en présence.

Pour moi chaque séance de coaching, chaque cercle de femme, chaque démarche de changement qu’une cliente entreprend est importante, voire sacré (« ça crée »).

C’est vouloir être le meilleur de soi-même pour son mieux-être, oui, mais aussi pour le mieux-être de son entourage et du monde entier.

Accompagner le changement devient alors une façon bien concrète de contribuer à un monde meilleur!


Je conçois chaque séance, chaque atelier, chaque cercle de femmes comme un rituel, c’est-à-dire un contenant qui accompagne un passage d’un état à un autre.  Je mets à disposition un contenant sécurisant dans lequel chacun peut être dans sa pleine présence, contacter sa vérité et entamer les transformations qui sont mûres. Il y a quelque chose de l’alchimie là-dedans!

Comment vois-tu ton rôle, dans ces expériences?

Pour tout dire, je me suis longtemps sentie comme une sage femme des passages importants dans la vie. Comme la sage femme accompagne la mère à travers la naissance d’un enfant, lui rappelant qu’elle a le courage et la foi nécessaires pour réussir sa traversée, j’accompagne les femmes à accoucher de nouvelles versions d’elles-mêmes, chacune plus authentique, assumée et rayonnante les unes que les autres.

C’est fort et c’est un travail encore une fois, sacré. Quel privilège que d’être le témoin de tout ce que mes clientes osent mettent en branle, et surtout de les entendre dire à quel point elles se sentent plus en paix, épanouie et capables de prendre soin de leur état intérieur (leur Conscience en soi) qu’avant.

Minnie, tu es encore en France, avec ta p’tite famille, et tu poursuis ton aventure professionnelle et personnelle. Quels sont tes plans pour les prochains mois?

Minnie: En fait, la première surprise dans tout cela, pour nous, a été de poursuivre notre aventure pour une 2e année en France, car au début on prévoyait seulement un an! Mais ce séjour se passe à merveille – avec plein d’épreuves pour rajouter du piquant! – et tout est en expansion pour le moment.

Alors on choisit d’aller au bout de cette expérience, et de retarder à l’été 2018 le moment de rentrer au Québec. Mais ça viendra vite, le printemps est déjà à nos portes, et j’avoue avoir très hâte de retrouver mon Québec bien-aimé, surtout à temps pour profiter des lacs et des montages pendant les mois estivaux!

D’ici là, je me fais une joie de continuer à faire connaître ma vision de l’évolution de l’être humain, à guider des méditations en direct sur Facebook live et à promouvoir l’accompagnement web que j’offre, Ma vie consciente.

Minnie, encore une fois, ça a été un entretien passionnant et un bel échange avec toi sur le changement. On a des plans, nous deux, pour faire quelques vidéos-conversations ensembles: je souhaite que l’on réussisse très bientôt à le faire tout en partageant une tasse de thé… toi, ton Earl Grey, dans la région du Tarn en France, moi mon thé vert, dans un p’tit coin de l’Estrie au Québec!

Minnie: J’ai bien hâte moi aussi Sylvie! Depuis le temps qu’on en parle, là, il faut qu’on s’y mette! À bientôt!


Pour connaître les services de Minnie Richardson chez La Conscience en soi:
Accompagnement web « Ma vie consciente »
Cercle de femmes de cœur version web (dès Avril 2018)
Méditations offertes dans le groupe Facebook « Espace de présence »

Sylvieimage Tasse Sylvie

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

Vous devriez aimer aussi ...

1 commentaire

Avatar
Minnie Richardson mars 29, 2018 - 5:42

Je serais bien curieuse de savoir ce cet article évoque chez les lectrices de Thé Vert & Chocolat – Santé des femmes! Qui se sent appelée vers des changements? Qu’est-ce qui pousse en vous ce printemps? Parlez nous en dans les commentaires!! 🙂

Répondre

Laisser un commentaire