Accueil Santé des femmes Un voyage dans la tête d’une coureuse

Un voyage dans la tête d’une coureuse

écrit par Geneviève Pelletier
Un voyage dans la tête d’une coureuse

Parce qu’il en pleut des conseils sur la course à pied, moi je veux aller ailleurs.  Je suis entraîneuse certifiée en course à pied  et je veux partager ici mes réflexions personnelles de coureuse, mes défis, mes gros doutes et mon cheminement intérieur (parce que oui, ça aide à faire du chemin ces petites trottes-là).

C’est mon discours intérieur,  partagé avec l’extérieur.  Mon pep talk, teinté d’intensité, de sensibilité, mais surtout d’une douce folie: l’allégresse, c’est ben important pour moi !

Pour mettre la table, j’ai pensé vous partager pourquoi je pratique la course à pied. C’est un début, non?  C’est la base de mon aventure avec cette passion qui m’habite et que je souhaite transmettre.

Une coureuse et sa folle histoire d’amour !

La course et moi c’est l’amour fou, fou, fou,  ça me transperce l’âme!  Ce n’est pas juste l’action de courir, c’est en fait tout ce que ça m’apporte qui fait que c’est le BIG LOVE.

Courir m’apprend à mieux vivre, m’aide à devenir la meilleure version de moi-même.  J’ai appris à m’aimer moi, aimer mon corps.

Je n’ai pas un corps parfait et je n’ai pas un profil athlétique, MAIS mon corps me permet de réaliser tous les défis qui me font vibrer.  Mon corps je veux lui faire honneur, pas le détester !  Je lui dois bien ça.  J’ai besoin de me sentir libre, forte, invincible, et la course ça me fait ça C’est un grand état d’ivressssssse (avec plein de S) !

Courir pour moi c’est sentir, ressentir.  C’est écouter… la musique (de la bonne musique), son discours intérieur, la nature, son corps… c’est vivre une expérience multi sensorielle, à la fois grisante et euphorisante.

coureuse musique écouteurs

C’est voir le stress s’envoler et voir les solutions se pointer le bout du nez.  C’est s’assurer une vie en santé et assurer la survie des autres qui nous entourent (quand je ne cours pas, j’suis pas du monde!).

C’est lâcher son fou, danser, chanter… c’est même festif, je dirais!

Être plus dans mon corps et moins dans ma tête

Quand mon hamster hyperactif décide de faire du sprint, que je suis dans le doute, que je feel tristounette ou que j’ai carrément l’impression d’habiter ma tête et pas mon corps, ma solution à moi c’est la course.

J’ai réalisé cette année que la course m’avait souvent aidée à prendre de grandes décisions, à voir plus clair, à faire la paix.  Je le faisais parce que j’en avais besoin, mais je n’avais pas saisi à quel point c’était vital pour moi. Depuis, j’aime bien prendre le temps de sentir chaque foulée, d’être plus consciente de ce que fait mon corps.

Voilà !  C’est pour toutes ces raisons que j’aime tant la course. Moi c’est mon truc, mais l’important c’est de bouger et de connecter avec la personne la plus importante sur terre… soi-même.

Notre histoire, entre vous et moi, ce n’est qu’un début!

J’ai bien hâte de partager avec vous mes doutes, mes idées, mes prises de conscience, ce qui m’inspire ou ce qui me révolte. Dans mon prochain billet, j’ai l’goût de vous parler de la perception que bien des gens ont (malheureusement) sur ce que c’est le physique de l’emploi pour une coureuse.

Maintenant à vos espadrilles, vos skis de fond ou votre matelas de yoga: c’est le moment de prendre du temps pour soi et de bouger !

À tout bientôt, mes nouvelles amies!

coureuse soulier de course

 

Geneviève Pelletier image Geneviève

Retrouvez-moi sur Foulée Futée


Vous avez aimé ? Ne manquez pas nos prochains articles: Recevez notre infolettre gratuite.

Vous pouvez aussi rejoindre notre sympathique communauté, dans notre Groupe Facebook.

7 commentaires
2

Vous devriez aimer aussi ...

7 commentaires

Avatar
Céline février 24, 2017 - 4:59

Oh wow, tu m’inspires Geneviève! Jusque l’an dernier, je ne courrais pas. J’ai commencé un programme de 2 mois pour être ok pour un 5k. J’ai tenu bon 2 fois par semaine et pari réussi. Puis j’ai couru seule, et sans l entrain du groupe, j ai couru moins vite…mais plus longtemps. Ma perfo a été 10k en 1k. Par contre, sur cette distance, mon point faible c est mon core et mon dos, je les sens, parfois j ai presque besoin de me tenir le dos en finissant, et je suis MORTE en arrivant chez moi, juste bonne à m’affaler sur le canap avant de tituber jusqu’à la douche!!

Aurais tu des conseils pour que je reprenne? Là tout stoppé depuis septembre et je veux reprendre et faire un semi (dans combien de temps, ça je sais pas quoi me poser raisonnablement comme objectif, je suis méga sédentaire et me sens en piètre forme mais je veux changer ça!)

Merci pour ton article motivant, se sentir vivant quand on se bouge, c’est vraiment bien, merci pour ce rappel!

Répondre
Geneviève Pelletier
Geneviève Pelletier février 24, 2017 - 7:44

Wow merci beaucoup ! C’est ce que je souhaite inspirer les femmes. Mais tu sais ce que je souhaite surtout c’est d’être à mon tour inspirée par de beaux témoignages comme celui-ci MERCI !!!! Mon plus grand conseil serait d’éviter de vouloir en faire trop, trop vite. La progression se doit d’être très graduelle. D’ailleurs pour s’y remettre je te suggère de commencer par un plan fractionné de course et de marche. Tu trouveras ici un plan juste pour toi ! Je débute la course. Pour ton objectif de demi-marathon c’est très bien et je suis derrière toi 🙂 je te suggère de prendre tout le temps qu’il faut et progresser lentement ! Geneviève

Répondre
Avatar
Marylene janvier 20, 2019 - 11:04

Bonjour Geneviève! J’aimerais savoir à quel endroit tu as suivi ton cours pour obtenir ta certification pour être entraineure de course à pied? Je cours déjà, je suis naturopathe et c’est quelque chose qui m’intéresse! Merci!
Marylène

Répondre
Geneviève Pelletier
Geneviève Pelletier février 3, 2019 - 4:59

Bonjour Marylene! L’équipe Défis offre cette formation. https://defis.ca/ Ils sont très professionnels et la formation est de qualité.

Répondre
Genevieve
Genevieve janvier 20, 2019 - 5:42

Bonjour Marylène. C’est l’entre Défi qui offre une formation pour les entraîneurs en course à pied. Une formation de qualité qui permet de faire des plans adaptés aux besoins et au niveau du coureur. https://defis.ca/

Répondre
Avatar
Marguerite Lefebvre février 5, 2019 - 9:41

MERCI GENEVIèEVE !!1Cette article ! confirme ce que je dis souvent dans mon entourage , sortir l’hiver , c’est une thérapie gagnante . j’ai fait un peu de marche rapide ou jogging léger avec notre gros Charly (magnifique gros toutou) hiver 20114-15-16 et c’est durant ce temps que j’ai réalisé l’importance de sortir même durant cette saison. . BRAVO pour cette article , tu es inspirante et motivante , pour le moment je passe le souffleur et un peu de pelle avec petite marche , je ME et TE promets de reprendre mon jogging rapide au printemps(même si je devrai le faire en solitaire) . MERCI de partager ta passion . MARGUERITE .

Répondre
Geneviève Pelletier
Geneviève Pelletier février 5, 2019 - 9:05

Bonjour Marguerite! Je suis touchée et contente de savoir que mon texte vous inspire. Merci de partager votre histoire avec moi. Au plaisir d’échanger avec vous de nouveau!

Répondre

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.