Accueil CuisinerBreuvages L’ alimentation consciente : un outil de connaissance de soi

L’ alimentation consciente : un outil de connaissance de soi

par Jessica Renaud
L’ alimentation consciente assiette

« Végétalien, végétarien, carnivore, crudivore, sans gluten, sans sucre, sans gras, euh… les gras il faut en consommer, mais certains plus que d’autres … alouette ! »

Il est facile d’être désorientée par les maints courants alimentaires qui émergent chaque année via les magazines, les blogues, les émissions télé et lesdits spécialistes de l’alimentation. Chacun proclamant avoir “LA” recette miracle pour se sentir bien, belle et en santé.

Mes quinze années de pratiques des arts internes tel le yoga, la méditation et le qi gong m’ont fait parcourir nombre de ces tendances.

De certaines, j’ai retenu de bons outils. De d’autres, je me suis retrouvée complètement déséquilibrée. Au début, je me sentais bien, pleine de motivation, mais rapidement les mêmes schémas sont revenus, pour finalement m’apercevoir que ma nouvelle diète n’était pas si géniale.

Ce qui est bon pour l’une …. ne l’est pas toujours pour l’autre

En tant que cuisinière, j’essaie d’offrir à ma clientèle une nourriture qui est aussi succulente que saine.

Mais avec le temps, je me suis aperçue que ce qui était bénéfique pour Claudette ne l’était pas nécessairement pour Annie. Et que même si on  mange sainement,  notre relation à la nourriture, elle, n’est pas toujours saine.

Jacinthe peut manger toutes ses portions de fruits, de légumes et de protéines quotidiennement recommandées, mais malgré tout manquer d’énergie ou se sentir déprimée. Et Jorane peut manger de la viande quotidiennement avec un verre de vin et un dessert, et se sentir bien dans sa peau et pleine de vitalité.

Au fils des années, à observer mes comportements et conditionnements alimentaires, ainsi que ceux de mes clients, j’ai constaté que la nourriture que nous ingérons n’est pas la seule responsable de notre santé et bien-être. Et que parfois, nous ne mangeons pas par faim, mais par conditionnement ou par carence émotionnelle.

 

alimentation consciente et technologies

On peut aussi manger par réconfort, pour engourdir un ressenti désagréable, pour se divertir, par plaisir ou pour se punir.

Ces observations, combinées à des réflexions, lectures, recherches et pratiques, m’ont guidée vers le concept de l’alimentation consciente.

Qu’est-ce que l’ alimentation consciente?

L’ alimentation consciente considère l’être dans sa globalité,  c’est à dire, constitué d’une enveloppe physique, d’émotions, de pensées et d’énergie (vitalité), formant un tout harmonieux.

Il va sans dire que l’être humain a un potentiel beaucoup plus vaste, mais dans le cadre de l’alimentation consciente, nous nous limiterons à ces quatre aspects.

Chacun de ces aspects de l’être a des besoins particuliers qui, s’ils ne sont pas comblés, se feront entendre !

L’ alimentation consciente propose donc des outils d’exploration pour chacun de ces quatre aspects, afin d’abord d’apprendre à se connaître, pour ensuite incorporer des pratiques saines et durables dans son quotidien.

Les outils de l’alimentation consciente

légumes variés

Pour le corps physique:

  • Je suggère une alimentation alcaline afin de procurer l’environnement alcalin nécessaire aux réactions chimiques qui se produisent au sein de chacune de nos cellules, chaque seconde de notre vie. L’alimentation alcaline priorise une grande consommation de fruits, légumes, graines et noix;  une consommation modérée de céréales et protéines et une consommation davantage occasionnelle de produits contenant sucre et farine raffinés, friture, alcool et café.
  • Les aliments locaux sont aussi priorisés afin de s’assurer de consommer des aliments remplis de vitalité tout en s’harmonisant avec son environnement.
  • Une brève routine matinale constituée de mouvements et d’étirements simples est aussi suggérée afin d’éveiller les corps en toute conscience.

Pour le corps émotionnel

  • Le sevrage du sucre et l’observation des circuits du plaisir et de la récompense  permettent de prendre conscience de nos dépendances émotionnelles associées à certains aliments.   Par exemple, la barre de chocolat peut compenser de la fatigue accumulée, la deuxième portion d’un repas pour nous faire oublier notre solitude et le sac de croustilles peut engourdir un sentiment d’infériorité. Vous comprenez le concept ?
  • Quand les véritables besoins émotionnels sont identifiés et conscientisés, il devient plus aisé d’y répondre adéquatement par des actions appropriées telles faire une sieste, avoir des relations nourrissantes ou se faire des compliments.

Pour le corps mental

  •  Les outils proposés sont l’observation de nos pensées et conditionnements
  •  Le sevrage du « junk food» mental tels les médiaux sociaux, le cellulaire, les revues à potins et les séries télévisées. Aux moments opportuns, ces technos stimulants peuvent être remplacés par une lecture inspirante, du silence, ou un massage.
  • Comme notre mental est sans cesse sollicité, il est primordial de lui offrir des moments de détente afin de mieux ressentir ce qui se passe entre nos deux oreilles!

Pour le corps énergétique

  • En dernier lieu, nous tentons de prendre contact avec le corps énergétique via la respiration et la détente profonde.
  • Ce corps, plus subtil que les trois précédents, peut se ressentir par notre niveau de vitalité, par des sensations de chaud ou de froid ou par des picotements et des vibrations. Nous pouvons le nourrir en cultivant l’énergie des reins, à travers une routine simple de Qi Gong ou du yoga, une sexualité sacrée, la méditation ou autre.

C’est un vaste potentiel qui s’ouvre à nous !

Pour clore cette chronique sur une note gourmande, je vous propose une recette de lait d’avoine, ainsi qu’un smoothie hivernal chaud, à base de lentilles rouges, de fraises et de lait d’avoine.

 

Lait d’avoine

lait d'avoine

Le lait d’avoine peut s’utiliser tel quel pour les smoothies, ou aromatisé avec de la vanille, du sirop d’érable, de la cannelle et/ou de la cardamome.  Il se conserve quelques jours au frigo.

Cette recette est votre canvas vierge, laissez aller votre créativité et aromatisez ce nourrissant lait avec vos ingrédients favoris.

Ingrédients

  • 1 tasse de flocons d’avoine entiers
  • 3 tasses d’eau
  • 2 cuillères soupe sirop érable
  • ½ cuillère thé d’extrait de vanille
  • ¼ cuillère thé de cardamome ou cannelle

Préparation

  1.  La veille, faire tremper l’avoine dans de l’eau.
  2. Au matin, jeter l’eau de trempage et bien rincer l’avoine.
  3. Mettre au mélangeur avec 3 tasses d’eau et faire aller la machine!
  4. Passer au tamis et récupérer le lait dans un bol.
  5. Remettre le lait au robot et mélanger à nouveau.
  6. Répéter l’opération du tamis.

Vous pouvez garder la pulpe pour la confection de muffins ou de gruau.

J’utilise ce lait d’avoine dans ma recette de smoothie hivernal fraises, thym et balsamique.

Jessica

Pour en savoir plus sur l’alimentation consciente, cliquez ici.


Vous aimez cet article ? Ne manquez pas les autres: abonnez-vous à notre infolettre gratuite.

Pour encore plus d’informations sur la santé des femmes: rejoignez-nous dans le Groupe Facebook.

Vous devriez aimer aussi ...

Laisser un commentaire