Accueil Santé des femmes Devenir porteuse de bonheur au travail
bonheur au travail

Devenir porteuse de bonheur au travail

3 commentaires

J’ai invité Nathalie Fortin à se joindre à l’équipe de  Thé Vert et Chocolat, car je me suis dit qu’une porteuse de bonheur au travail, c’est en plein le genre de fille qu’on aime avoir dans notre belle équipe de collaboratrices, composée de passionnées par la santé des femmes et le mode de vie zen.  

Car le mode de vie zen, c’est aussi au boulot que ça se passe ! Notre travail  occupe une grande partie de nos journées: comment on s’y sent détermine bien souvent la couleur de notre humeur et a un impact direct sur notre santé mentale et physique.

J’aime beaucoup la manière dont Nathalie nous amène à réfléchir sur le travail et la place que cela prend dans nos vies.  Elle se définit comme une porteuse de Bonheur au travail  – un titre qui intrigue, avouez! –  et a bien des choses à nous dire là-dessus, à commencer par sa propre histoire qui l’a amenée à rencontrer bien du monde qui étaient à la recherche du bonheur au travail. 

Je la laisse nous expliquer tout cela. Bienvenue dans l’équipe Nathalie!

Sylvie


Nathalie Fortin Bonheur travail

Bonjour, je suis bien contente de me joindre à cette équipe qui prône des valeurs qui me rejoignent.

Je me présente: femme du dehors, j’affectionne particulièrement le vent et l’eau sous toutes ses formes! Grande sportive,  les activités de plein air et nautiques, ainsi que mon vélo occupent beaucoup mes temps libres.  Quand j’en ai la chance, je déplace même mon bureau à l’extérieur. J’ai trois fils qui représentent, comme pour toutes les mères, l’une de mes grandes fiertés. Les bons repas pris en bonne compagnie ficellent ce que j’appelle Ma Vie!

Côté professionnel, je suis Cocréatrice de changement et porteuse de Bonheur au travail. Je me suis donné comme mission d’accompagner les entreprises afin de leur permettre de bénéficier de l’intelligence collective de leurs équipes, dans un processus de développement organisationnel. J’accompagne le changement avec créativité et durabilité: je mise sur l’humain au coeur de l’organisation!

Pourquoi le Bonheur au travail ?

Pour pouvoir vous expliquer cela, je vous raconte un peu mon histoire. Je me suis préoccupée du Bonheur au travail au moment où je perdais mon (mes!)  emplois: des moments où j’ai vécu la fermeture d’entreprises.

Vous vous souvenez da la période d’austérité ?  (….oups je me suis trompée, “rigueur budgétaire”!)  À l’automne 2014  le gouvernement provincial annonçait des compressions budgétaires, et ces compressions ont mené à l’abolition de l’entreprise pour laquelle je venais tout juste d’obtenir un poste, trois semaines plus tôt. Mauvaise chaise, me suis-je dit alors, mais surtout: sentiment de devoir recommencer ma quête vers un nouvel emploi, de chercher un autre milieu dans lequel j’aurais le sentiment d’être utile. On a toutes connu cela, ce n’est pas évident à vivre.

Quelques mois plus tard, j’obtiens un poste de direction pour un organisme, qui, oui mesdames, se retrouve lui aussi affecté par les même compressions budgétaires, en cette période  d’austérité : trois jours après mon embauche, on apprend l’abolition du soutien financier et cela mène vers une fermeture, encore une fois.

Décidément, je bondis d’un emploi à l’autre sans avoir le temps de m’imprégner de la place.

Un signe? Je ne crois pas au hasard, mais tout de même, quelle coïncidence: 3 semaines, 3 jours et de plus, je travaille à ce moment-là dans la région 03! Dois-je considérer le chiffre 3 comme un chiffre malchanceux pour moi? Ah non, je ne suis pas superstitieuse: j’ai tout de même 3 fils, je le rappelle!

 Mes découvertes sur le bonheur au travail

travail bureau

Pendant cette période, je voyageais sur le traversier Québec-Lévis. J’avais la chance d’échanger avec plusieurs passagers… ça c’est mon côté social qui aime le monde. D’ailleurs mon plus jeune fils m’a déjà demandé si c’était un club social ou un moyen de transport, pour moi, le traversier!

Comme je traverse au heures de pointes, les gens avec qui j’ai des échanges sont principalement des travailleurs et donc, le travail devient, vous le devinez, l’un des sujets de prédilection.

On parlait donc “travail” tous ensembles. Évidemment, les gens étaient compatissants face à ma situation; je profitais d’ailleurs de ces échanges pour leur mentionner le genre de poste que je recherchais et mon intérêt pour le développement organisationnel.

À ma grande surprise, plusieurs m’ont alors avoué souhaiter changer d’emploi et que ce qui les freinaient à ce moment-là était l’ incertitude face à l’inconnu, face au temps nécessaire pour dénicher le nouvel emploi désiré.

Curieuse de nature, je les questionnais alors sur les raisons qui les amenaient à vouloir changer d’emploi.  Voici les réponses qui m’ont été le plus souvent mentionnées:  

  • la non-considération de leur employeur
  • le manque de sens dans le travail à accomplir
  • le style de gestion
  • les relations malsaines 

Ces commentaires m’ont alors menée vers une grande réflexion personnelle sur le travail idéal, le genre d’emploi que je recherchais moi-mêne, ainsi que le milieu qui pour moi, comblerait mon souhait de trouver du Bonheur au travail.

Une discussion sur LinkedIn qui a réuni bien du monde!

Portée par cette quête, je me lance en février 2015 dans une discussion au sein du groupe Réseautage Québec Plus, sur la plateforme Linkedin. Ma question lancée se lisait ainsi : Que représente pour vous le Bonheur au travail ?

À ma grande surprise, cette discussion a roulé sur près de 2 mois, j’ai eu au-delà de 170 commentaires: une grande diversité de points de vue dans les réponses, autant de la part de gens heureux au travail que de ceux qui y sont malheureux. De tous les commentaires émis dans cette discussion, voici ce que je retiens comme facteurs favorisant le bonheur au travail.

On recherche un milieu de travail : 

  • Où on sait ce qui est attendu des employés et où le mode de fonctionnement est fluide
  • Où l’apprentissage individuel et collectif est encouragé
  • Qui nous permet d’exploiter nos talents
  • Où nous sentons que les valeurs de l’organisation rejoignent nos valeurs personnelles
  • Et, bien sûr, où la conciliation travail-famille est considérée

équipe bonheur travail

Une Université du Bonheur au travail

Au travers cette discussion lancée sur LinkedIn, je vois passer un commentaire qui portait sur l’Université du Bonheur au travail. Vous imaginez ma surprise!

Une Université du Bonheur au travail?

La personne qui me parle de cela est Madame Ghislaine Serfaty et elle habite Paris. J’ai pris contact avec elle, et après quelques échanges, j’ai compris que cette “Université” représentait un événement. Un événement qui avait été organisé en France, dans le but de sensibiliser les dirigeants d’entreprise à l’impact qu’ils ont sur la question du bonheur au travail. En mettant les pieds à l’Université du Bonheur au travail, les participants accédaient à trois jours d’immersion dans un véritable laboratoire vivant,  pour ressentir, comprendre et agir en faveur du bonheur au travail. 

Mme Serfaty  me demande alors: pourquoi ne pas réaliser un tel événement au Québec?  Hum…excellente question!

Utopique le Bonheur au travail?

Avant d’aller plus loin avec ce projet, je teste un peu autour de moi, et je me rends rapidement compte que, non le Bonheur au travail n’est pas une utopie, mais une réelle quête portée par bien des gens. Après tout, nous passons plus de 30 heures de notre semaine au travail!

C’est à ce moment qu’il y a un déclenchement en moi. Je ferai du Bonheur au travail ma toile de fond de tout ce que je réaliserai pour la suite.

Je deviens Porteuse de bonheur au travail

travail bonheur drôle

C’est ainsi que débute pour moi une belle aventure, qui a mené vers la mobilisation de gens et d’entrepreneurs à la réalisation d’un sondage, via les médias sociaux, à l’automne 2016.  

Je participe aussi à l’organisation d’un premier événement, tenu en simultané dans trois villes: Montréal, Québec et Sherbrooke, le 20 mars 2017.  Le comité organisateur dont je fais partie a obtenu la collaboration du Service de placement de l’Université Laval et de la Clinique Carrière de l’UQAM, qui acceptent de consacrer du temps pour la cause.

L’événement à pris la forme de World Café. Environ une vingtaine de participants, dans chaque endroit, ont participé à des échanges autour des questions suivantes:

  • Quel est l’impact du Bonheur au travail dans votre vie?
  • Comment pourrions-nous outiller les employés pour favoriser le Bonheur au travail?
  • Comment pourrions-nous outiller les employeurs pour favoriser le Bonheur au travail?
  • Quels sont les outils que vous connaissez qui amènent du Bonheur au travail?

Qu’en est-il ressorti ? Beaucoup de participants allumés par le sujet, un fourmillement d’idées et de pistes d’actions. La compilation officielle est à venir, je pourrai en reparler plus tard.

Personnellement, j’ai eu envie d’y travailler, de développer mes outils pour supporter cette quête portée par tant de personnes autour de moi. C’est ce qui fait que je me définis maintenant comme porteuse de Bonheur au travail !

Je compte, par ma participation à ce blogue, vous présenter des outils, des livres, des idées, qui traitent de ce sujet. J’ai envie de vous partager mes trouvailles et de faire une différence pour nous , mesdames … pour notre Bonheur au travail!

Participez à la discussion ! 

bureau bonheur au travail

D’ailleurs, je vous invite à la discussion sur le sujet.

En tant que cocréatrice, j’aime bien échanger avec les gens, connaître leur point de vue:  Qu’est-ce qui vous préoccupe par rapport au Bonheur au travail ? Vous y croyez ?

Je vous invite à répondre à ce court sondage et à me partager votre rêve de Bonheur au travail.

À bientôt !

Nathalie


Si vous souhaitez en connaître d’avantage sur notre projet collectif de Bonheur au travail et pour connaître les activités de notre groupe, je vous invite à visiter le site: Changementcréatif.com, ou Bonheur au travail: co-créer pour co-s’outiller, notre groupe Facebook.

EnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

Vous devriez aimer aussi ...

3 commentaires

Avatar
pierrette fortin novembre 7, 2017 - 11:40

merci nathalie tres beau texte c’est vrai que quand on est heureux on travaille le coeur leger et le rendement est meilleur a l’ouvrage et sa ameliore aussi notre santé notre endurance et meme les repercutions se font sentir aussi dans nos foyers continue ton beau travail nathalie tu l’a pas eue facile et tu as passe a travers en humour et en sagesse xxx

Répondre
Avatar
Nathalie novembre 8, 2017 - 11:41

Merci Pierrette pour ces commentaires! Toujours voir les côtés positifs dans toutes aventures et surtout les apprentissages! Au plaisir de contribuer au Bonheur au travail des gens Nathalie FORTIN Cocréatrice de changement

Répondre
Avatar
Nathalie novembre 8, 2017 - 11:40

Merci Pierrette pour ces commentaires! Toujours voir les côtés positifs dans toutes aventures et surtout les apprentissages! Au plaisir de contribuer au Bonheur au travail des gens Nathalie FORTIN Cocréatrice de changement

Répondre

Laisser un commentaire