Accueil Être plus zen Silence: Un mot qui parle fort
femme hiver nature silence

Silence: Un mot qui parle fort

0 commentaire
Cette petite histoire sur le silence, elle a commencé il y a plusieurs mois, pendant une activité de yoga-nidra. Depuis, notre réalité a changé: plus d’activités en groupe.

Je vous partage ici les détails de cette journée, où j’ai rencontré le silence et réalisé comment il peut crier fort.  Ça a été une fichu de belle expérience: respiration, calme et introspection. Les leçons que j’y ai apprises, pour ralentir mon rythme, me sont aujourd’hui tout aussi utiles. Sinon plus!

Vite, vite , vite… Oh je vais être en retard! Moi qui déteste être en retard. Pourtant, j’avais prévu le coup pour être à l’heure! Mais, je me suis trompé de chemin et hop, tout bascule, vite, vite, vite! 

Se diriger vers une journée de retraite pour explorer le yoga-nidra, le silence et l’intériorité et me sentir stressée. S’offrir une journée pour soi et débuter avec ce stress: énorme contraste n’est-ce pas?

Bon enfin j’arrive.

La préposée a déjà 4 personnes devant elle, ou 4 clients avant de me servir. Ha, peut-elle répondre à ma question? Vite, vite, vite, je vais être en retard. Je déteste les retards…

Moi: Je veux juste savoir où est ma journée de formation? 

La préposée: Un instant, me répond-t-elle, je termine avec Monsieur. 

Quelques minutes plus tard,  je sais maintenant où est ma formation. Vite, vite,vite je m’y dirige.

J’arrive enfin. L’enseignante de yoga m’a-t-elle entendue venir dans le corridor? J’arrive vers un lieu de silence après tout.

Elle m’accueille et m’invite à entrer dans le monde du silence. Je me dépose enfin…

.

Le yoga-nidra: Entrer dans le monde du silence

..

 

«Installez-vous confortablement. Déposez votre corps et respirez. Laissez vos pensées passer tels des nuages dans le ciel. Aujourd’hui vous n’entendrez que ma voix.

Expérimentez le silence et laissez tomber toutes convenances sociales pour faire votre rencontre du soi.

D’ailleurs prenez conscience de qui est ici maintenant. Qui est ici ce matin?  Qui arrive ici avec nous? Est-ce:

  • La professionnelle? 
  • La mère de famille? 
  • La conjointe? 
  • Qui , qui est ici? 
  • Qu’est-ce qui préoccupe cette personne? 
  • Que doit déposer cette personne afin de profiter entièrement de cette journée? »

L’enseignante poursuit en nous expliquant le déroulement de la journée. Moi je prends le temps de me poser, de respirer, d’arriver.

Tout doucement au fil des respirations j’entre doucement dans cette journée de silence.

Au fil de la journée, l’enseignante nous guidera dans l’exploration du mouvement, de la respiration, de l’alimentation, de la relaxation et de la méditation. Cinq principes de bases qui s’incorporent à notre quotidien.

Vous avez déjà exploré le silence? Sérieusement c’est un mot qui crie fort

Voyez comment le silence de cette journée m’a éclairée sur un élément fondamental de ma vie: le stress et comment mon corps s’y adapte. Fort intéressant…

Je vous partage plus bas un outil pour retrouver le calme, que j’ai expérimenté et que j’ai désormais inclus dans mon mode de vie. Mais avant, parlons de la prise de conscience: que se passe-t-il quand on réalise l’effet du stress sur nous?

 

L’effet du silence:

Ma prise de conscience du stress 

femme horloge stress

.

Entrer dans le silence et y passer une journée m’a amenée à prendre conscience de tout ce qui se passe dans ma tête, dans mon corps et qui génère le stress, mais surtout: comment je m’y adapte. 

Pour me rendre à cette journée, j’avais tenté de prévoir le temps pour m’y rendre et surtout ne pas y être en retard. Mais je n’avais pas prévu me tromper de chemin. 

-Qu’est-ce qui me préoccupait, ou, à quoi je pensais au moment où je me suis trompée?

-Quel aspect de moi-même était présent au moment où je me suis trompée?

Réaliser comment mon corps a réagi au retard 

  • Ma tête cherchait à ajuster le chemin, tout comme un GPS, quand je me trompe
  • Mes pas sont devenus plus rapides, pour rattraper le temps
  • Comme je déteste les retards, ma tête cherche comment se justifier

Ce n’était pas du tout mon intention de me générer un stress.

Mais après coup, quelle belle façon de prendre conscience de ce qui génère du stress en moi, et de constater comment j’y réagis. 

Reprendre cette journée, je la débuterais de la même façon, car ce fut pour moi une belle entrée en la matière, même, une révélation!.

 

Ce qui fait (vraiment) augmenter le stress

stress tasse renversée

Je n’en suis pas restée là. 

J’ai voulu en apprendre un peu plus sur les ingrédients du stress.

Mes recherches m’ont amené à Mme Sonia Lupien (1), qui étudie le mécanisme du stress, son effet sur la performance et la mémoire depuis plus de 20 ans. Cette dernière nous indique qu’il y a quatre caractéristiques qui font augmenter les stress. Ce sont:

  1. L’impression d’une perte de contrôle
  2. L’imprévisibilité
  3. La nouveauté
  4. La menace de l’égo
(1) « Je peux vous jurer qu’à chaque fois que votre cerveau fait face à l’une ou plusieurs de ces quatre caractéristiques, vous allez produire une réponse de stress.  Pour vous aider à vous en souvenir, le stress c’est du C.I.N.É. : Contrôle, Imprévisibilité, Nouveauté, Égo  »

Ah, je comprends maintenant qu’avec mon retard,  j’avais effectivement quelques ingrédients qui ont augmenté mon stress. Vous les reconnaissez?

Et puis, le stress relié à la covid 

Le mois de mars 2020 restera marqué dans nos mémoires individuelles et collective. Pour ma part, j’y ai reconnu les 4 ingrédients du stress. 

Nous avons effectivement perdu le contrôle de nos vies, nous vivons avec l’imprévisibilité et la (constante) nouveauté!  Les changements s’opèrent tant du côté personnel que professionnel. stop stress silence

Du côté professionnel, c’est la perte d’emploi ou l’adaptation au télétravail; c’est vivre l’isolement ou la perte de contact social; ce sont les enfants avec qui nous devons partager l’entièreté de nos journées

C’est donc une nouvelle réalité familiale et professionnelle, une impression de perte de contrôle et même un impact sur notre égo.  J’ai tellement entendu des personnes me dire qu’elles avaient le sentiment de ne pas être de bonnes travailleuses, ou de bons parents! 

Et le silence, là-dedans?

Revenons au tout début de cette histoire sur le silence.  

Dans ma vie professionnelle, je suis une Porteuse de bonheur au travail et j’invite les gens à faire preuve de bienveillance envers eux-même afin de «Conjuguer leur Bonheur au travail»

Après tout, que je me dis, si je ne vais pas bien, comment puis-je réussir réellement à être bienveillante envers les autres? 

Alors, au coeur de toute cette période, j’ai donc pris une journée pour moi; pour prendre soin de moi en toute bienveillance. Et pour cette journée, je rêvais d’explorer cet univers du silence et être là pour moi, juste pour moi!

silence stress meditation

Un outil pour soi d’abord!

la Cohérence cardiaque:

Pour pratiquer la bienveillance envers soi et pour diminuer les stress vécus en ces moments d’incertitudes, je vous partage un outil que j’ai expérimenté lors de cette superbe journée dans le silence. Un outil fort simple et facile à intégrer à votre quotidien. 

Je l’appelle le 365, ce qui est en fait la Cohérence cardiaque. Simple à retenir, à essayer et à introduire à son quotidien:

  • 3 pour trois fois par jour
  • 6 pour six respiration par minute
  • 5 pour une durée de 5 minutes

Pour vous aider ou pour faciliter la pratique, il existe des applications de Cohérence cardiaque, que vous pouvez ajouter à votre téléphone, et ainsi suivre la cadence.

 

main femme cohérence cardiaque

.

Je vous invite, en cette période d’incertitude, à introduire cette nouvelle pratique à votre quotidien.

Une pratique pour prendre soin de vous, en diminuant le stress

Vous savez, depuis cette fameuse journée, moi je la pratique. Et, tout comme l’activité physique, il m’arrive de mettre le tout de côté. Mais j’y reviens, parce que cela me fait du bien.

Si cela vous arrive aussi, ne soyez pas trop sévère envers vous: reprenez tout simplement la pratique. Une journée à la fois, une semaine à la fois, un mois à la fois et … hop, vous verrez que vous y reviendrez instinctivement.

Comment intégrer le 365 dans nos journées ?

Voici la recette pour créer une nouvelle habitude, que nous partage M. Schmouker:

  1. Entraînez-vous sur des mini-séquences, et non pas sur la globalité de l’habitude que vous voulez adopter. Par exemple, plutôt que de vous entraîner à faire un service au tennis, commencez plutôt par vous entraîner à juste envoyer la balle en l’air.
  2. Répétez, répétez, répétez. Répétez doucement, répétez vite, répétez différemment, mais répétez constamment l’action.
  1. Gardez à l’esprit ce que vous faites et prenez note des moments où ça se passe bien. Lorsque cela se produit, célébrez le succès . Pas besoin d’acheter une bouteille de champagne pour ça, un simple poing en l’air peut suffire!

J’espère que je vous ai donné le goût d’explorer ce que le silence peut vous révéler, à vous.

Bonne exploration!

tranquilité silence lit tasse

Silence et Cohérence cardiaque: Envie d’en apprendre un peu plus?

-Je vous suggère le guide du Dr David O’hare. Vous serez surprise, car son livre débute non pas par de la théorie, mais bel et bien par ce simple chiffre 365, à essayer immédiatement. 

-Voyez cet article produit par l’Université Laval qui nous résume la pratique ainsi que ses bienfaits.

 

-Nathalie Fortin  Cocréatrice de changement pour vous accompagner


Vous avez aimé ? Pour ne pas manquer nos prochains textes, abonnez-vous à notre infolettre gratuite. Vous pouvez aussi rejoindre notre sympathique  Groupe Facebook.

Vous devriez aimer aussi ...

Laisser un commentaire