Accueil Cuisiner Brownies aux patates douces

Brownies aux patates douces

écrit par Sylvie Charbonneau
Brownies aux patates douces

Intenses, ces brownies! C’est ce qu’ils sont.

Je les ai probablement tous essayés: brownies aux pois chiches, brownies à la farine de noix de coco, brownies aux fèves noires, brownies aux courgettes… ils m’ont aidée à garder le cap, dans la transition de mon alimentation vers le “sans gluten”. Je les cuisinerai encore, d’ailleurs, car ils sont tous bons, mais là là, vraiment, je viens de trouver mon Nirvana (état de sérénité suprême) !

Anecdote sur les brownies

C’est mon “comfort food” par excellence! Je lève facilement le nez sur les desserts les plus fins, mais je résiste difficilement à un (deux, trois..) brownies. Le comfort food est, semble-t-il, associé aux mémoires: C’est un aliment réconfortant  “qui procure une sensation de bien-être et de réconfort et qui est souvent associé à un souvenir heureux“.

Lorsque j’étais enceinte de ma fille, j’ai fait le tour de ma ville pour dresser un palmarès des brownies et ce fut un suave plaisir de les goûter et ensuite les classer par ordre de préférence. Bon, pour tout vous dire, j’ai fait cela aussi avec les milk-shakes… Ah, les envies de femmes enceintes… Ma grossesse fut chocolatée ! Bébé ne s’en est jamais plaint; elle amorce aujourd’hui sa vingtaine avec tous ses moyens, une excellente santé et un ADN chocolaté !

Et même si aujourd’hui, bien des années plus tard, j’évite le gluten et le sucre raffiné, je reste fidèle à mes brownies “nouveau genre”.  

Avec ces brownies-ci, je crois bien avoir déniché “MA ” recette, celle qui sera en haut de mon nouveau palmarès. Mon comfort food à moi !

Comfort food : ancré dans nos mémoires !

Vous êtes pressée de goûter aux brownies ? Sautez alors cette section et défilez plus bas, direction: La Recette!  

Personne ne va vous en vouloir, après tout, ce sont des brownies … on comprend!  Vous reviendrez lire cette section après, avec votre brownie glacé au chocolat noir et votre tasse de thé vert !   

comfort food

Un Petit test: Vous avez vu la photo… Nous sommes nombreuses à avoir un souvenir associé à ces céréales. En regardant la photo, avez-vous brièvement retrouvé le goût dans votre bouche? Et même: senti l’odeur ? On y était presque, non?

Pourquoi ils nous font tant d’effet, ces aliments réconfortants?  C’est parce que notre mémoire les associe à une personne qu’on aime ou à un événement plaisant de notre passé. C’est ce que nous dit une étude du Food & Brand Lab, dirigé par le psychologue Brian Wansink de l’Université Cornell (NY): 

On mangeait toujours ces biscuits-là, en revenant de l’école”  

ou   “Ma grand-mère buvait toujours ce thé-là, en finissant son repas

C’est ainsi qu’on devient “attachés” à nos aliments réconfortants et les sentiments que cela fait remonter en nous (la sécurité, l’amour, l’appréciation) sont la raison qui nous pousse à les consommer!  Et, contrairement à la croyance populaire, l’étude révèle que nous ne sommes pas attirées par ces aliments seulement quand on a les “bleus” (39%), ou quand on se sent tristes et seules (39%); on se tourne vers le comfort food lorsqu’on jubile et qu’on se sent joyeuses (86%) et lorsqu’on veut célébrer ou se récompenser (74%).  Ces aliments ont donc un p’tit côté  “célébration”.

Quelques faits intéressants, tirés de cette étude:

  • Au 1er rang des aliments réconforts des américains: Les croustilles (chips), suivis par: la crème glacée, les biscuits et les bonbons
  • 40% des aliments réconforts sont toutefois relativement “santé”: soupe-maison, macaroni-maison, sauce-spaghetti-de-maman, tarte aux pommes de grand-maman, etc.
  • Aliments réconforts préférés des hommes: crème glacée, soupe, pizza et pâtes
  • Aliments réconforts préférés des femmes: crème glacée, chocolat (moi! moi!) et biscuits
  • Les 18-34 ans préfèrent: la crème glacée et les biscuits
  • Les 35-54 ans aiment mieux: la soupe et les pâtes
  • Les 55 et plus craquent (!!!)  pour: les patates pilées et la soupe (y’a quelqu’un que je vais pouvoir taquiner, là!)

On n’y peut rien: ce sont les mémoires de notre enfance qui guident le tout!

Mes brownies version santé 

J’expérimente différentes versions “santé” de mon aliment réconfort, ces dernières années, et si vous avez lu mes récents billets sur le site, vous savez que j’ai mis en scène quelques légumes d’automne: un potage à la courge butternut et des muffins d’avoine avec cette même courge. J’aurais pu poursuivre sur la même veine et faire des essais avec cette courge pour les brownies, mais j’ai préféré varier un peu.

Mon choix s’est posé sur la patate douce.

Patates douces

Sucrée et onctueuse, elle est, cette patate douce cuite…

Ce fut un excellent choix pour une base de brownies. Elle donne des brownies tendres et fondants, et elle met parfaitement en valeur le goût du cacao.

Allons-y !

Brownies aux patates douces

brownies aux patates douces intenses

Vous aurez besoin de:

    • 1 1/2 tasse de patates douces cuites, réduites en purée (env. 2 patates douces de grosseur moyenne)
    • ½  tasse d’amandes
    • ½  tasse  de flocons d’avoine
    • 10 c. table de cacao en poudre
    • 1/4 à 1/3 tasse de sucre de coco (ou autres sucre solide, au goût)
    • 2 c.table d’huile de coco désodorisée ou “neutre” (qui ne goûte pas la noix de coco)

Pour le glaçage: 

  • 1 barre de chocolat noir à la fleur de sel
  • 1 c.table d’huile de coco désodorisée 

Réaliser la recette:

Cuire les patates douces: Pelez-les et coupez-les en morceaux, puis faire cuire dans un chaudron d’eau bouillante, environ 20 minutes. Laissez-les refroidir un peu avant de les utiliser pour la recette.

Préparer le mélange à brownies:

  • Chauffez le four à 350 º F
  • Versez les amandes dans le mélangeur ou le robot, et pulsez pour les réduire en poudre.
  • Ajoutez-y l’avoine et pulsez de nouveau.
  • Ajoutez le reste des ingrédients secs (cacao, sucre de coco) est pulsez encore un peu, pour bien mélanger le tout.

Si vous utilisez un robot:

  • Incorporez les patates douces et 2 c.table d’huile de coco aux ingrédients secs,et pulsez pour bien mélanger.

Si vous utilisez un mélangeur régulier : (c’est mon cas)

  • Placez les patates douces en purée dans un grand bol, ajoutez 2 c.table d’huile de coco et incorporez le mélange d’ingrédients secs avec votre grande cuillère. Bien amalgamer.

Cuisson:

  • Placez un papier parchemin dans un plat carré 9X9 allant au four.
  • Étendez la pâte à brownies dans le plat, égalisez-la, et faites cuire de 30 à 40 minutes.
  • Une fois sortis du four, laissez les brownies refroidir 15 minutes avant de les glacer.

Glaçage:

  • Faites fondre le chocolat noir à fleur de sel, sur feu doux, en ajoutant 1 c. table d’huile de coco
  • Étendre sur les brownies et laisser refroidir encore un peu avant de les couper en carrés

 

deux brownies bouchée

Les brownies se conservent au frigo … on les a terminés en 3 jours.

Mais ils se conserveront sûrement de 4 à 5 jours, si vous êtes plus sages que nous!

Sylvie

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

9 commentaires
2

Vous devriez aimer aussi ...

9 commentaires

Avatar
danielle octobre 25, 2016 - 9:30

Bonsoir, si j’utilise des amandes déjà broyées, dois-je mettre la même quantité, sois 1/2 t ?

Répondre
Sylvie Charbonneau
Sylvie Charbonneau octobre 25, 2016 - 10:05

Oui, cela n’affectera pas le goût, ni la texture

Répondre
Avatar
danielle octobre 25, 2016 - 11:15

Merci 🙂

Répondre
Avatar
Valérie octobre 25, 2016 - 9:34

Peut-on utiliser une autre huile que celle de coco?

Répondre
Sylvie Charbonneau
Sylvie Charbonneau octobre 25, 2016 - 10:06

Oui: choisissez toutefois une huile au goût léger.

Répondre
Avatar
Pierrette Giguère octobre 26, 2016 - 10:25

Merci ! J’ai hâte d’essayer cette recette !

Répondre
Avatar
Geneviève juillet 5, 2017 - 1:02

Bonjour, c’est combien de grammes une tablette de choco?

Répondre
Sylvie Charbonneau
Sylvie Charbonneau juillet 5, 2017 - 9:39

Bonjour Geneviève, le format régulier est celui de 100 grammes.

Répondre
Avatar
Suzanne octobre 29, 2017 - 12:52

J’ai fait la recette et je suis enchantée. J’ai la maladie coeliaque et mon chum doit suivre un régime sans cholestérol. Il a subi des pontages. Enfin un bon dessert santé sans culpabilité. Sans œufs, sans lait, sans farine, sans cholestérol, sans gluten … Santé. Merci beaucoup.

Répondre

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.