Accueil Blogue Catherine Migneault, mijoteuse de créativité
tournesols tabliers catherine migneault

Catherine Migneault, mijoteuse de créativité

0 commentaire

Catherine Migneault est une femme qui s’intéresse au système alimentaire, sous tous ses angles: d’abord comme co-propriétaire aux cuisines de l’ex-Café Singing Goat à Sherbrooke, ensuite avec son entreprise Tournesols et Tabliers, où elle propose ses plats végé-sans gluten en formule prêt-à-manger, en plus d’offrir des ateliers de cuisine végétalienne et sans gluten.  À l’occasion, elle anime aussi des fins de semaine de ressourcement en pleine nature, à 35 minutes de Sherbrooke, tout près de Magog. Car pour Catherine, s’alimenter c’est aussi s’inspirer… et Inspirer, avec un grand i.

D’ailleurs, à travers tout ça, Catherine a pondu un livre qui célèbre l’alimentation saine, en compagnie de son conjoint Jean-François Vachon. Un livre de recettes ? Oui, mais tellement plus que cela…

Le livre « Ça m’inspire – 100 recettes végétales et astuces pour un mode de vie sain » est aussi un bouquin qu’on aimera feuilleter si on s’intéresse à l’achat  local, la réduction du gaspillage alimentaire, et si on aime découvrir des artisans et producteurs qui changent les choses en ce sens. Le livre permet de faire la connaissance d’une belle brochette de personnes engagées dans ce mouvement qui façonne un monde plus sain, équitable et écologique… jusqu’au bout de notre fourchette!

Une femme inspirante, Catherine Migneault, c’est tout dire ! Je lui ai posé quelques questions. 


Mijoteuse de créativité, pour créer le changement 

crédits photos : Jean-Sébastien Dutil

Catherine, je suis bien contente de pouvoir réaliser cet entretien avec toi, d’abord parce que j’ai été une cliente régulière de ton fabuleux resto Café Singing Goat, et ensuite parce que je me suis procuré ton livre et je le trouve magnifique. J’aimerais que tu me racontes ce qui vous a amenés, Jean-François et toi,  à créer ce livre.

Catherine: Il y a plusieurs morceaux de nos histoires à chacun, Jean-François et moi, qui nous ont amenés à vouloir créer ce projet. À la fois un besoin d’expression et un élan de vouloir rassembler, raconter, informer, partager. Et aussi d’interroger des idées préconçues par rapport à l’alimentation végétale ainsi qu’au mode de vie durable et sain.

C’est là que le titre prend tout son sens: on a choisi le titre Ça m’inspire! puisque le projet est d’abord et avant tout un outil pour inspirer des gestes, des actions, des choix et des modes de pensées différents. J’ai puisé mon inspiration dans la vie des gens que j’admire, et pour moi, cela venait créer du sens comme projet, jusque dans ma vie personnelle.

Effectivement et on le sent, en parcourant “Ça m’inspire!” : en plus des recettes, c’est un livre qui sensibilise, informe, et outille. C’est un volet que tu voulais développer, après avoir été propriétaire d’un resto végé pendant plusieurs années? Pourquoi?

Catherine: Nous avons tous les deux un background artistique, social et communautaire qui nous pousse toujours à vouloir rallier tous ces aspects dans nos différentes créations ou implications. Le produit final est quelque chose à la fois intime et très ouvert sur le monde et les idées.

Avec le bagage du projet de notre Café Singing Goat, les recettes, les rencontres et les nouvelles idées qui ont germées, je crois que ça allait de soi qu’une création allait se révéler de notre expérience pour sortir un peu du day-to-day de la vie de restaurateurs.

Quand je parcours votre livre, j’y vois un outil de changement: il est porteur d’un réflexion, d’une remise en question de notre société de consommation, et il propose des pistes pour s’alimenter et cuisiner autrement, acheter autrement, produire la nourriture autrement. 

Catherine:  Même si c’est à la base un livre de cuisine, qui a dit que de manger c’est seulement des recettes?  On voulait que ce soit complet le plus possible, comme un mentorat collectif de plusieurs expériences de vie, qui passent par le plaisir de manger et de découvrir des nouvelles façon de cuisiner, de consommer, de s’alimenter.

Pour moi, se nourrir c’est très culturel ou autrement dit, une construction sociale. C’est pourquoi l’aspect humain et social est très présent dans le projet : comment définit-on notre rapport à la nourriture et à la vie aujourd’hui? Surtout dans un mouvement du végé, santé, durable ? C’est quoi les nouveaux paramètres du vivre-ensemble?


Ça été très intime comme processus et j’y ai trouvé des valeurs importantes que je souhaite porter : le plaisir, la nature, l’équilibre, la simplicité et la créativité.

-Catherine Migneault


On sent beaucoup la place de la communauté, à travers les différentes sections du livre: en fait, c’est une véritable oeuvre collective que vous avez orchestré. Il y en a du monde, dans ce livre! Parle-moi de l’importance de cela pour toi:

Catherine: La première question qu’on s’est posé c’est : Avec qui est-ce qu’on a envie de partager ce projet-là? Avant même d’écrire une ligne, c’était important pour nous de sentir que le livre était porté par plusieurs personnes, voire même une communauté.

Donc on a choisi de faire des entrevues avec tous les collaborateurs, pour comprendre ce qu’eux ont envie de passer comme message et le combiner avec le nôtre, pour écrire des textes et des recettes qui dressent un portrait des gens de Sherbrooke, de l’Estrie par le biais de nos leaders du quotidien.

« Dis-moi ce que tu manges et je te dirais qui tu es » – Peut-être que cette phrase peut résumer une partie de notre approche envers les aliments très locaux que j’ai choisi de travailler et aussi d’adapter les recettes préférées de nos collaborateurs en version végétale. Il n’y a rien de plus intéressant que de faire participer des gens à des projets et rendre le produit final comme un espace de co-création, de voix multiples qui ont pu s’exprimer ensemble par notre biais.

On sent présentement un grand intérêt envers une consommation différente, plus locale, plus respectueuse de l’environnement.  On veut consommer autrement, s’alimenter autrement, mais cela implique souvent de changer nos habitudes. Quelles sont les questions que tu te fais le plus poser, à ce propos?

Catherine: Ce que j’observe c’est, oui, un vouloir de faire autrement. On veut changer des choses, on veut s’ouvrir à des nouvelles possibilités, mais pas nécessairement changer nos habitudes du jour au lendemain. Et très honnêtement, moi la première.

C’est pour ça que le livre présente des pistes de réflexions et différentes approches, différentes visions de ce que c’est le mieux-être, la santé, le mode de vie sain. C’est aussi pour ces raisons que je propose des ateliers de cuisine pour outiller les gens à mettre en action les choix qu’ils font et les valeurs qu’ils portent, afin de rendre le tout un peu plus facile, d’alléger cette constante transition dans différents changements.

Et du coup, eh bien moi aussi ça m’encourage à continuer!

Le livre est superbement illustré et mis en page, c’est un vrai délice de le parcourir. J’y vois un souhait de ne pas faire un livre de recettes standard, et d’y associer aussi un volet artistique. C’est un livre différent, tant dans le fond que dans la forme! Comment s’est passée votre expérience pour « pondre » ce livre? Vous aviez déjà touché à cela un peu ?

Catherine: Pour le visuel et la conception du livre, on avait vraiment une vision de quelque chose d’épuré, d’artistique mais aussi de très coloré et dynamique. C’est pourquoi on a été chercher des créateur avec une identité artistique forte avec qui nous voulions élaborer un livre délicieux pour yeux!

Après avoir autoédité un petit livre de contes et de poésie en 2011, j’avais quand même le désir de récréer une expérience similaire avec le projet du livre. Après tout, on voulait aussi y raconter des histoires!

Alors le travail de Maïa Pons aux illustrations, dans le style gribouillis et son graphisme éclectique, était parfaitement complémentaire à nos idée de départ. 

crédits images tirées du livre: Maïa Pons

La collaboration avec Jean-Sébastien Dutil pour les photos des plats fût un choix qu’on n’aurait pas pu faire mieux, grâce à son approche simple et toute en beauté du travail avec la lumière naturelle.

Que voudrais-tu que les gens retiennent du livre? Quelle sorte de vie imagines-tu pour ce livre, dans les maisons des personnes qui l’achètent ?

Catherine: La grande question! Je crois que l’intention est que ce livre puisse servir à la fois de lecture inspirante, comme un magasine qu’on relit et relit encore, ainsi que j’espère un outil pour avoir envie de cuisiner à la maison plus souvent et essayer des nouvelles recettes.catherine migneault

J’aimerais imaginer que c’est un livre qui a sa place dans la cuisine, dans le salon et sur la table de chevet, qu’on aime partager autour de soi et qui pourra apporter des idées différentes pour soutenir le mieux-être des gens! Quel mandat!

J’espère que les gens en retiendront tout simplement qu’on est tous ensemble dans cette quête de changer les choses et peu importe lesquelles les gens choisissent de changer, eh bien, ils auront au moins mangé quelque chose de savoureux en le faisant!

 

Je suis du même avis, Catherine!  Parlant de choses savoureuses, une des recettes que j’aime particulièrement dans le livre est celle de la page 115: le Byriani de chou-fleur. J’ai découvert récemment les riz de chou-fleur et je passe rarement une semaine sans en faire. J’ai aussi très hâte de m’inspirer du livre pour faire de nouvelles recettes avec les légumes de mes paniers bio. 

Merci Catherine pour ces succulentes et inspirantes idées!

Je place au bas de cet article les liens pour permettre aux lectrices de trouver les ressources proposées par Tournesols et Tabliers.


Où trouver ?

Les plats prêts-à-manger préparés par Catherine Migneault

Les ateliers de cuisine végé et sans gluten

  • Les ateliers s’adressent à tous et abordent différents thèmes: cuisine sans gaspillage, bols et salades d’été, etc.
  • La formule est celle de cuisines collectives, où chacun repart avec 5 recettes préparées en groupe
  • Ces ateliers ont lieu: au local de Tournesols et Tabliers

Le livre  « Ça m’inspire – 100 recettes végétales et astuces pour un mode de vie sain »

  • Il y aura une prévente bientôt, pour financer la réimpression… car le livre est en rupture de stock. Suivez les détails sur la page facebook de Tournesols et Tabliers.

Et puis, puisque nous avons des intérêts qui se ressemblent en matière de santé, d’achat local et de saine alimentation, Catherine se joindra bientôt à l’équipe des collaboratrices de Thé Vert & Chocolat: vous pourrez donc découvrir ses recettes et ses astuces ici aussi, sur le blogue. 

Sylvie image Tasse Sylvie


Vous avez aimé cet entretien?  Ne manquez pas les autres: Recevez notre infolettre gratuite. Et pour plus de plaisirs: rejoignez-nous dans le Groupe Facebook . On vous y attend !

Vous devriez aimer aussi ...

Laisser un commentaire